L’assertivité.

L’assertivité une philosophie, un état d’esprit : celui du gagnant/gagnant.

Lorsque tout va bien, il est assez facile de répondre avec courtoisie, de faire plaisir tout en se faisant du bien, de comprendre l’autre et sa demande. En revanche, dans les situations délicates, nous avons tendance à nous laisser diriger par nos émotions, nos peurs, nos habitudes. Dès lors, au lieu d’être assertif, nous fuyons la situation, ou nous répondons avec un ton hargneux pour bien faire comprendre notre désaccord. Ou bien nous rendons les choses telles qu’elles tournent à notre avantage.
Pour comprendre le mécanisme de l’assertivité, rien de plus simple. Vous prenez un axe vertical qui vous concerne et un axe horizontal qui concerne les autres (ou l’autre). Aux bouts de chaque axe, on va opposer la situation “OK” et “PAS OK”. Pour chaque situation que nous vivons et interagissons avec quelqu’un, on peut se demander quelle position adoptent les protagonistes. Il faut entendre par OK: se respecter, répondre à ses besoins et faire respecter ses limites.
Si je ne suis pas OK et que l’autre est OK, je suis dans la passivité. Cet état est caractérisé par une absence d’écoute de ses propres besoins et limites. En quelque sorte c’est une façon de ne pas se respecter. Par exemple, la jeune secrétaire qui vient de commencer dans une entreprise. Durant l’entretien d’embauche et à la signature du contrat, les taches avaient été clairement définies. Il avait bien été question de quelques jours de formations mais après un mois passé dans l’entreprise, la secrétaire ne fait que la moitié des taches prévues, le reste étant remplacé par du travail de domestique ( faire le café, aller chercher les sandwich pour le service commercial, nettoyer la salle de réunion). Si bien que notre jeune arrivée ne se sent pas à sa place mais n’ose rien dire de peur de se faire virer au bout de la période d’essai. Pour chaque “oui” alors qu’elle pensait “non”, la secrétaire collectionne un point sur sa carte de passivité et lorsque celle-ci sera pleine, elle risque bien de perdre le contrôle de la situation et de passer dans l’agressivité ou de grignoter son estime d’elle-même.
Si je fais croire à l’autre que je suis OK ou qu’il est OK sans vraiment que ce soit le cas, je suis dans la manipulation. Reprenons le même exemple que dans la situation précédente mais cette fois, le patron remarque au bout d’un mois que quelque chose ne va pas avec sa nouvelle recrue. Il lui demande alors: “Votre nouvel emploi vous convient-il ?”. Encore une fois, tenaillée par la peur du jugement de son responsable, la secrétaire se sent obligée de répondre “mais oui bien sûr, je ne pouvais rêver mieux” mais pense tout le contraire. Si la situation en restait là, ca serait de la passivité mais la secrétaire va mettre en place un système de contre attaque pour faire comprendre à son employeur qu’elle n’est pas respectée, sans pour autant le lui dire verbalement et clairement. s’engage alors un processus de manipulation, de ragots, de schémas visant à satisfaire son propre besoin sans tenir compte de l’état de l’autre.

 

Non seulement, la situation ne risque pas de s’améliorer puisqu’il n’y a pas eu d’échange au niveau du véritable problème mais en plus, elle va certainement se dégrader. En effet d’un côté, le patron croit que tout va bien donc va certainement continuer sur sa lancée et les malheurs de la secrétaire vont perdurer. Le cercle vicieux de la dévalorisation est en route.

 

Si je suis ok sans tenir compte de l’autre, je suis dans l’agressivité. Un mot très lourd qui peut commencer par le non-respect de l’espace de l’autre, de ses besoins ou de ses limites. Il ne s’agit donc pas toujours des cas plus sévère où l’agressivité se manifeste par de la violence verbale ou physique. Par exemple, toujours avec la même situation en entreprise, le patron revient après un mois questionner la secrétaire: “Alors votre nouvelle fonction vous plait-elle ?”. La sensibilité de la jeune femme a fait qu’elle avait déjà pris trop sur elle , en se taisant pendant un mois. Alors, elle explose: “Et c’est chaque fois la même chose avec les patrons, mais il n’est pas mis boniche ici”, tout en montrant son front et en laissant couler ses larmes.

 

Si je n’arrive pas à être ok et que l’autre ne se montre pas ok non plus, alors c’est abandon. Tout comme on ne peut pas plaire à tout le monde, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Plus vite, on intègre cette règle, plus vite, on se débarrasse des liens toxiques, des personnes qui nous polluent.

 

Si je suis ok et que l’autre est ok, je suis dans l’assertivité. Elle permet de s’affirmerse respecterdéfinir ses limitestout en respectant celles des autres. Et aussi de lutter contre les comportements refuges que sont la passivité, l’agressivité et la manipulation.

 

En devenant assertif, vous maîtrisez votre communication, vous obtenez les résultats voulus, vous occupez une place importante sans nuire aux autres.

 

L’assertivité est l’atout de la gestion des conflits. Son efficacité rend les relations (amicales, professionnelles, familiales) harmonieuses et sereines, dans le respect de chacun.

 

La position assertive contribue à garder une bonne estime de soi et donc à une joie de vivre. La première étape consiste à devenir ok avec soi-même et d’ainsi s’harmoniser pour ensuite harmoniser ses relations avec les autres en les respectant aussi.

 

Et comme le développement personnel est un chemin sur lequel on s’engage pour toujours aller de l’avant, l’étape suivante est l’harmonisation avec son environnement. Mais cette voie est plus spirituelle. On reprend le schémas de l’assertivité tout en remplacement le titre de l’axe horizontal par l’Univers. La communication se fera de façon inconsciente ou lors de méditation pour arriver à rester ok tout en respecter les besoins et les limites de notre Terre.”

Pascal,

No Comments

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :
Vous voulez apprendre a gérer votre page....
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vcGxheWVyLnZpbWVvLmNvbS92aWRlby8xODQxOTc2OTE/Y29sb3I9ZmZmZmZmJnRpdGxlPTAmYnlsaW5lPTAmcG9ydHJhaXQ9MCZiYWRnZT0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
La carte Zelles, Pour qui, Pour quoi...
La Carte Zelles Ô Féminin, Pour qui ? Pour quoi?
Regardez cette petite vidéo
Vous offre votre invitation !
Afin de nous suivre....
Inscrivez vous à notre Newsletter
PGF1ZGlvIHNyYz0iaHR0cDovL3d3dy56ZWxsZXNvZmVtaW5pbi5iZS93cC1jb250ZW50L3VwbG9hZHMvMjAxNy8wMS9Qcm9tby1aZWxsZXMtMjAxNy53YXYiIGF1dG9wbGF5Pg==
Retrouvez l'émission
ZELLES Ô FEMININ
Le jeudi de 18 à 20 heures
La touche féminine de votre radio
Musique Chroniques Invités Cadeaux ...
Faire du shopping ?
Un bon resto ?
Une pause bien-être ?
VOUS AIMEZ ...
Et tout cela à un prix réduit ?
LA CARTE ZELLES EST FAITE POUR VOUS !
...