Les joueuses sont aussi des princesses

Un nouvel article consacré à l’univers de la manette 🙂

 

Plongeons nous à présent dans un monde où les champignons colorés, les tortues et les plombiers règnent en maître. Les connaisseurs sauront directement de qui je parle, du célèbre Super Mario que l’on côtoie sur nos consoles Nintendo depuis les années 1981, lors de sa première apparition en tant que « Jumpman » dans le jeu « Donkey Kong ». Mais ce n’est pas lui qui nous intéressera aujourd’hui, bien qu’il mérite qu’on en parle.

 

Notre très connu plombier italo-américain, créé par Shigeru Miyamoto dans les studios japonais de Nintendo, passa de Brooklyn au Royaume Champignon où il ne pouvait pas rester seul très longtemps. Il y a été invité par celle qui sera notre sujet de conversation et qui règne seule sur ce royaume utopique : la très jolie Princesse Peach.
Ce tendre personnage tout de rose vêtu et coiffé d’un brushing blond et complexe ne représente au départ que le cliché de la femme dans l’univers virtuel ; si elle est capable de gouverner son royaume comme il se doit, c’est tout autre chose lorsque son ennemi juré, le terrible Bowser, l’enlève avant l’arrivée de notre plombier au château. C’est ainsi que naquit – encore une fois – la figure de la demoiselle en détresse par excellence. Ce n’est qu’au bout de huit mondes différents et plusieurs niveaux plus drôles et difficiles les uns que les autres que le Super Mario parviendra à délivrer la belle qui deviendra, comme on s’y attend, sa fiancée. Et le schéma se répète dans toutes les éditions sorties du jeu.

Heureusement que la donne a commencé à changer avec des variantes plus familiales des aventures du Plombier et de toute sa clique. Accompagnée de ses amis – Luigi, la Princesse Daisy, son destrier Yoshi – ou encore de ses ennemis – Bowser, les Koopas (des tortues virulentes) et autres Goombas (des petits champignons marron hargneux) – notre héroïne nous apparaît sur des plateaux de jeux de société dans la série « Mario Party », ou encore derrière le volant de plusieurs bolides lors de courses enragées et endiablées sur les circuits des différents « Mario Kart ».

Joueurs et joueuses portent alors un regard tout à fait différent sur celle qui avait presque l’habitude de se faire enlever et enfermer dans le château du Huitième Monde, maintenu sous le joug de l’immense Bowser, surtout lorsqu’elle arrive dans le jeu « Super Smah ! Bros Melée » en 2008 sur GameCube. Celle que l’on pensait créée pour demeurer une demoiselle en détresse jusqu’à la fin de ses jours se révèle alors être une guerrière assidue quand il s’agit de ne pas se faire éjecter du ring ! Elle réapparaîtra dans tous les opus du jeu sortis jusqu’à présent.
Ces nouveaux rôles dans des jeux d’action ne signent néanmoins pas son apogée.
C’est en 2006, sur la console portable Nintendo DS, qu’elle devient « Super Princess Peach » et l’héroïne du jeu éponyme. Fini le temps où son petit Plombier devait venir la sauver, les rôles s’inversent ! C’est au tour de la belle princesse de traverser huit mondes variés et farfelus pour sauver Mario, prisonnier chez Bowser qui est bien le seul à conserver son rôle d’origine d’éternel méchant de la saga. Armée de son ombrelle et de ses quatre émotions – la joie pour voler, la colère pour tout brûler sur son passage, la tristesse pour inonder le monde de ses larmes et la paix pour régénérer son état de santé – elle devient impitoyable et prête à tout pour venir au secours de son fiancé !
Un deuxième épisode du jeu a d’ailleurs vu le jour sur la console de salon WII en 2010 pour assurer ce rôle plus que vivant à notre princesse.
Loin du côté plus viril que nous avons connu avec Lara Croft dont nous avons papoté précédemment, la Princesse Peach est pourtant une nouvelle preuve que la gente féminine gagne plus en plus de terrain dans le monde du virtuel. Elle n’est pas la seule, mais est une des figures clés de cet univers qui nous est de plus en plus autorisé. Si pas plus !

Laetitia,

No Comments

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :
Vous voulez apprendre a gérer votre page....
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vcGxheWVyLnZpbWVvLmNvbS92aWRlby8xODQxOTc2OTE/Y29sb3I9ZmZmZmZmJnRpdGxlPTAmYnlsaW5lPTAmcG9ydHJhaXQ9MCZiYWRnZT0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
La carte Zelles, Pour qui, Pour quoi...
La Carte Zelles Ô Féminin, Pour qui ? Pour quoi?
Regardez cette petite vidéo
Vous offre votre invitation !
Afin de nous suivre....
Inscrivez vous à notre Newsletter
PGF1ZGlvIHNyYz0iaHR0cDovL3d3dy56ZWxsZXNvZmVtaW5pbi5iZS93cC1jb250ZW50L3VwbG9hZHMvMjAxNy8wMS9Qcm9tby1aZWxsZXMtMjAxNy53YXYiIGF1dG9wbGF5Pg==
Retrouvez l'émission
ZELLES Ô FEMININ
Le jeudi de 18 à 20 heures
La touche féminine de votre radio
Musique Chroniques Invités Cadeaux ...
Faire du shopping ?
Un bon resto ?
Une pause bien-être ?
VOUS AIMEZ ...
Et tout cela à un prix réduit ?
LA CARTE ZELLES EST FAITE POUR VOUS !
...