Prenez soin de vous et de vos paroles.

La chasse aux croyances et aux mythes.
 
Pas d’exercices aujourd’hui à partager avec vous mais je vais vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à coeur… Des “Fais un effort!” ,” Tu es feignant”, “On est doué ou on ne l’est pas.” et j’en passe….ça vous parle?? ça vous dit quelque chose ça??? ouhhhh que moi OUI!
On a rien sans rien…
Pour peu que l’on ait connu un système éducatif à la dure, et même sans l’avoir vécu, nous baignons dans une tradition Judéo-chrétienne à la belge qui repose sur la souffrance, la culpabilité, le devoir. Rappelons que le mot travail vient de tripalium, objet de torture du Moyen-âge. Dingue non? 
 
Ce discours éducatif semble daté, mais il persiste encore des croyance du genre: “on a rien sans rien” “si on réussit sans effort cela n’a pas de valeur” etc…Il suffit de tendre l’oreille.
Et bien, même si cela semble évident, ce discours n’est rien qu’une croyance qui n’a de valeur que parce que nous y croyons. Elémentaire mon cher Watson! En effet, les connaissances neurophysiologiques démontrent clairement que le message délivré va conditionner la manière dont nous percevons le monde et notre rapport au travail. Si je crois qu’il faut souffrir pour apprendre, il y a de fortes chances que je m’enferme (ou que j’enferme mon enfant) dans un schéma dans lequel les apprentissages seront longs et difficiles.
Il y a une étude sur l’effet Pygmalion (source Wikipédia)  A lire les amis!! 😉
En résumé, cette expérience démontre que les performances d’un élève sont directement liées aux attentes de l’adulte sur cet élève et au regard qu’il va porter dès lors sur lui.
Si, par contre, je pense que l’apprentissage est un processus naturel de développement dans lequel l’on passe par des étapes d’essai, d’erreur, de blocage et d’ajustement,( comme quand un bébé apprend à marcher..on ne se dit pas:” oh lalala ça va être très durrrr…il ne va jamais y arriver le pauf’petit !!!”, les obstacles seront abordés beaucoup plus sereinement, étape par étape. Et cette évolution va (il faut le savoir) jusqu’à la fin du développement neurophysiologique de l’enfant (environ 20 ans), parfois 45 ans pour les hommes! 😉
En conclusion:
Il est clair quel e monde d’aujourd’hui est devenu difficile. Mais doit- on néanmoins, habituer les enfants très tôt à souffrir et à leur faire porter une pression dont les conséquence seront du mauvais stress et une perte de confiance en eux?
Ou doit- on, au contraire, se dire que pour être préparer à affronter plus tard des épreuves difficiles, il vaut mieux les avoir outillés, avoir renforcé leur estime d’eux- mêmes et la confiance en leurs capacités pour les aider à devenir des adultes mieux armés et responsables de leur bien-être?
Prenez soin de vous et de vos paroles! 😉
Anne,
No Comments

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :
Vous voulez apprendre a gérer votre page....
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vcGxheWVyLnZpbWVvLmNvbS92aWRlby8xODQxOTc2OTE/Y29sb3I9ZmZmZmZmJnRpdGxlPTAmYnlsaW5lPTAmcG9ydHJhaXQ9MCZiYWRnZT0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
La carte Zelles, Pour qui, Pour quoi...
La Carte Zelles Ô Féminin, Pour qui ? Pour quoi?
Regardez cette petite vidéo
Vous offre votre invitation !
Afin de nous suivre....
Inscrivez vous à notre Newsletter
PGF1ZGlvIHNyYz0iaHR0cDovL3d3dy56ZWxsZXNvZmVtaW5pbi5iZS93cC1jb250ZW50L3VwbG9hZHMvMjAxNy8wMS9Qcm9tby1aZWxsZXMtMjAxNy53YXYiIGF1dG9wbGF5Pg==
Retrouvez l'émission
ZELLES Ô FEMININ
Le jeudi de 18 à 20 heures
La touche féminine de votre radio
Musique Chroniques Invités Cadeaux ...
Faire du shopping ?
Un bon resto ?
Une pause bien-être ?
VOUS AIMEZ ...
Et tout cela à un prix réduit ?
LA CARTE ZELLES EST FAITE POUR VOUS !
...