Pleine conscience, zen attitude et poids d’équilibre

La Pleine conscience ou  Minfulness, vous connaissez ?

C’est un outil de mieux-être validé scientifiquement dans de nombreux domaines, dont on parle de plus en plus.

Notamment pour la gestion du stress (MBSR mindfulness-based stress reduction) et la prévention de la rechute dépressive (MBCT mindfulness-based cognitive therapy), des cessions de 8 semaines, en groupe, accessibles à tous sont organisées régulièrement par des psychologues formés à l’approche. Pour avoir participé à un cycle, je peux vous dire que j’en ai retiré beaucoup de satisfaction !

Cette technique qui s’apparente à une forme de méditation dégagée de toute croyance spirituelle, permet de se recentrer sur le moment présent et d’accueillir les pensées et les perceptions qui se présentent à l’esprit sans jugement.

La pleine conscience étant celle du présent, elle permet de se détacher des souvenirs négatifs que l’on a tendance à ruminer ainsi que des projections vers un futur anxiogène. Selon la définition de Jon Kabat Zinn, initiateur du MBSR : «  la pleine conscience est un état de conscience qui résulte du fait de porter son attention intentionnellement au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie instant après instant. »

Cet entrainement de l’esprit nous libère des mécanismes automatiques de pensées et permet d’acquérir plus de recul et de sérénité par rapport aux événements stressants et aux émotions qui se présentent à nous.

Dans le domaine de l’alimentation dite émotionnelle, cette approche peut largement aider  à mieux accueillir les émotions et donc à diminuer notre besoin de les contrôler avec de la nourriture.

Manger en pleine conscience permet aussi de se  reconnecter concrètement avec les aliments que l’on consomme et donc de rendre bien réel un acte que l’on fait souvent de façon automatique. C’est ainsi que parfois on ne se souvient pas si oui ou non on a mangé ou on termine un paquet de biscuits « sans s’en rendre compte ». Manger en conscience c’est aussi déguster ! Et comme le plaisir alimentaire est impératif pour pouvoir accéder au rassasiement du corps mais aussi des sens, c’est très important de pouvoir à nouveau le ressentir.

Sans compter un meilleur ressenti de nos sensations alimentaires faim/satiété gage d’un poids d’équilibre.

La pratique dite formelle consiste à consacrer un moment délibérément à l’exercice durant lequel on sera assis sur un coussin, un banc de méditation, une chaise ou sur le sol ou bien couché. La pratique dite informelle quant à elle s’applique à tout acte de la vie quotidienne comme faire une vaisselle, se brosser les dents ou encore éplucher les légumes !

Développer la pleine conscience va apporter une modification significative à notre réaction face au stress ou aux émotions.

Il s’agira grâce à elle « d’accepter » avec bienveillance et non-jugement sans chercher à fuir (dans la nourriture) ou à combattre.

Plus besoin non plus de chercher en vain à être toujours d’humeur positive puisque toute émotion peut être vécue quelle qu’elle soit.

Accepter ne veut pas pour autant dire se résigner…

Il y a dans ce phénomène un lâcher-prise  salvateur très différent d’un sentiment de défaite et de démotivation.

Un petit exercice pratique de découverte :

Manger en pleine conscience

Lien

Manger en pleine conscience c’est accorder toute sa concentration à ce qui se passe là, ici, maintenant, sous nos 5 sens.

Commencez par regarder votre plat, la forme de l’assiette, sa couleur, la façon dont celle-ci reflète la lumière et la façon dont votre plat occupe la place dans cette assiette.

Prenez le temps d’observer les couleurs, les formes, géométriques ou non de ce repas qui s’annonce.

Peut-être devinez-vous déjà le plaisir que vous allez prendre à déguster celui-ci…mais patientons encore un peu.

Ce plat, quelle consistance a t’-il?

Sa texture?

Son harmonie?

Et d’ailleurs que pouvez-vous sentir à cet instant présent?.

Laissez-vous ainsi porter par cette odeur (telle le loup de Tex Avery)… que sentez-vous vraiment?

En bref, encore une fois, maîtrise et contrôle ne font pas bon ménage avec mieux-être 😉

Un peu de douceur avec soi-même et beaucoup de respect sont bien meilleurs alliés !

Sabine, Accompagnatrice Mieux-Etre

No Comments

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :
Vous voulez apprendre a gérer votre page....
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vcGxheWVyLnZpbWVvLmNvbS92aWRlby8xODQxOTc2OTE/Y29sb3I9ZmZmZmZmJnRpdGxlPTAmYnlsaW5lPTAmcG9ydHJhaXQ9MCZiYWRnZT0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
La carte Zelles, Pour qui, Pour quoi...
La Carte Zelles Ô Féminin, Pour qui ? Pour quoi?
Regardez cette petite vidéo
Vous offre votre invitation !
Afin de nous suivre....
Inscrivez vous à notre Newsletter
PGF1ZGlvIHNyYz0iaHR0cDovL3d3dy56ZWxsZXNvZmVtaW5pbi5iZS93cC1jb250ZW50L3VwbG9hZHMvMjAxNy8wMS9Qcm9tby1aZWxsZXMtMjAxNy53YXYiIGF1dG9wbGF5Pg==
Retrouvez l'émission
ZELLES Ô FEMININ
Le jeudi de 18 à 20 heures
La touche féminine de votre radio
Musique Chroniques Invités Cadeaux ...
Faire du shopping ?
Un bon resto ?
Une pause bien-être ?
VOUS AIMEZ ...
Et tout cela à un prix réduit ?
LA CARTE ZELLES EST FAITE POUR VOUS !
...