Bien manger en attendant bébé

 

Attendre un bébé est une période merveilleuse, mais aussi remplie de changements physiques, physiologiques et de bouleversements émotionnels !

 

Durant la grossesse, c’est bien entendu via sa maman que le petit être en devenir reçoit les nutriments essentiels à son développement et sa croissance.

Savez-vous aussi que le liquide amniotique que bébé ingurgite agréablement se teinte des saveurs des aliments consommés! Varier les sources de nourriture permet de développer son sens du goût avant même la naissance.

 

Une femme enceinte qui se nourrit bien pourra quant à elle ressentir moins de fatigue et conserver plus d’énergie. Aussi, il est plus facile de conserver un bon poids et de retrouver son poids d’équilibre une fois bébé né.

 

Sans se prendre la tête et en restant à l’écoute de son corps, il est possible d’avoir une alimentation au top durant cette période. Bien manger durant la grossesse, c’est simple. D’ailleurs, la plupart des femmes n’auront pas à bouleverser leur alimentation.  L’essentiel est de partir avec l’idée de profiter de ces  neuf mois magiques pour encore mieux prendre soin de soi.

 

Voici quelques pistes diététiques qui pourront vous éclairer :

 

Besoins énergétiques :

 

Ils augmentent du fait de la croissance du fœtus mais aussi des modifications physiologiques propres à la grossesse : placenta (700g), liquide amniotique (1 kg), utérus et seins (1,6 kg), réserves graisseuses (3, 4 kg), volume sanguin (1,5 kg) …

Les besoins en calories supplémentaires sont de plus ou moins 300 kcals par jour au troisième trimestre.

 

Besoins en nutriments :

 

Eau : au moins un litre et demi de liquides par jour (eaux minérales riches en calcium, tisanes, rooibos, jus de fruits frais sans sucre ajouté…). Limiter les boissons riches en caféine (café, thé, coca…).

Un excès de thé réduit l’absorption du fer.

 


 

Féculents :

 

Besoins identiques à ceux des adultes en général.

En privilégiant un apport régulier de glucides à index glycémique bas (voir tableau indicatif), on peut éviter les coups de pompe liés à une baisse du taux de sucre dans le sang fréquents durant la grossesse.

Les fibres des aliments complets contribuent à prévenir la constipation.

 

Lipides :

 

Indispensables à la constitution des réserves énergétiques et à la constitution du fœtus notamment de son cerveau !

Diversifier les sources et privilégier les huiles végétales (colza, olive, noix), les poissons gras (maquereau, sardine, saumon), les œufs « colombus » oméga 3, les noix.

 

Protéines :

 

Besoin augmenté durant le troisième trimestre.

Source animale : viandes, œufs, poissons, produits laitiers…

Sources végétales : légumes secs, fruits secs, graines, laits végétaux, céréales…

 

fruits secs

 

L’appétit spécifique permet de combler ces besoins de façon naturelle avec une envie particulière d’en consommer.

 

Minéraux :

 

Calcium : 4 produits laitiers par jour, ou laits végétaux enrichis en calcium, amandes, lait de coco, haricots rouges, pois chiches, tofu…et une eau riche en calcium (hépar, contrex …)

Fer : viandes, légumes secs, amandes

Magnésium : légumes verts, légumes secs, eau hépar, céréales complètes, noix, levure de bière, chocolat noir, poudre de cacao amer …

 

Vitamines :

 

Acide folique : épinards et légumes à feuilles vertes, haricots rouges, melon, fraises, bananes, amandes, noix, œufs, céréales petit-déjeuner, muesli…

Vitamine D : s’exposer modérément au soleil, poissons gras, huiles, beurre. Eviter produits à base de foie (pâté…) !

 

melon

 

Une alimentation équilibrée, variée et diversifiée suffit à couvrir tous les besoins spécifiques de la grossesse. Votre gynécologue prescrira certainement également un complément en fer, folates et vitamine D.

 

 

Aliments à éviter :

 

Pour éviter les risques de listériose et toxoplasmose (bactéries dangereuses en cours de grossesse) :

Boudin, charcuteries fumées ou crues, foie, fromages au lait cru et fermenté, viandes – poisson et produits de la mer crus ou mal cuits, légumes mal lavés, surimi, tarama, sushi et coquillages.

 

Limiter caféine, cacahuètes et huile d’arachide si terrain allergique ainsi que poissons pouvant contenir des polluants (thon, daurade, espadon et poisson de mer baltique)

 

Bon appétit

 

Sabine,

No Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :
Vous voulez apprendre a gérer votre page....
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vcGxheWVyLnZpbWVvLmNvbS92aWRlby8xODQxOTc2OTE/Y29sb3I9ZmZmZmZmJnRpdGxlPTAmYnlsaW5lPTAmcG9ydHJhaXQ9MCZiYWRnZT0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
La carte Zelles, Pour qui, Pour quoi...
La Carte Zelles Ô Féminin, Pour qui ? Pour quoi?
Regardez cette petite vidéo
Vous offre votre invitation !
Afin de nous suivre....
Inscrivez vous à notre Newsletter
PGF1ZGlvIHNyYz0iaHR0cDovL3d3dy56ZWxsZXNvZmVtaW5pbi5iZS93cC1jb250ZW50L3VwbG9hZHMvMjAxNy8wMS9Qcm9tby1aZWxsZXMtMjAxNy53YXYiIGF1dG9wbGF5Pg==
Retrouvez l'émission
ZELLES Ô FEMININ
Le jeudi de 18 à 20 heures
La touche féminine de votre radio
Musique Chroniques Invités Cadeaux ...
Faire du shopping ?
Un bon resto ?
Une pause bien-être ?
VOUS AIMEZ ...
Et tout cela à un prix réduit ?
LA CARTE ZELLES EST FAITE POUR VOUS !
...