Plus encore...

Cultivons le Bonheur Familial: La description.

La description est un outil très important dans la communication bienveillante. Il permet de s’exprimer de façon neutre face à une situation ou un problème. La description aide l’enfant à résoudre le problème et suscite la coopération.

 

« Les enfants détestent les discours, les sermons et les longues explications. Pour eux, plus le rappel est court, mieux c’est. »
Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent
 

Dans les ouvrages de Faber et Mazlish, la description est un outil qui est largement développé. Dans “Parents épanouis, enfants épanouis”, elles nous partagent très rapidement cette habileté. En effet, le lendemain après avoir participé à un atelier des parents, animé par Ginott, l’une des mère constate que son enfant a renversé son bol de lait.

Au lieu du message classique “C’est pas possible, tu ne fais jamais attention.”, elle utilise la description “Tu as renversé ton lait”, tout en tendant une éponge à son enfant, qui nettoie la table sans se sentir maladroit, étourdit… A force d’accompagnement et de description, l’enfant va aller chercher de lui même l’éponge et nettoyer. Il gagne en autonomie.

Bien entendu, c’est un outil que j’aime utiliser. Par exemple, le soir, au retour de l’école, mon 4 ans enlève son manteau et le laisse, souvent, traîner au sol:
– Je décris ce que je vois (sans jugement, ni morale) 
“Il y a ton manteau sur le sol”
– Je donne des renseignements
“Quand le manteau est au sol, on risque de tomber.”
– Je dis en un mot (d’un ton neutre)
“Le manteau”
– Je décris ce que je ressens
“Je n’aime pas voir traîner des choses au sol.”
La description permet de valoriser, complimenter.
L’enfant vous montrer un dessin “Que c’est beau, c’est bien…” Ce compliment, classique, apporte une part de jugement, il peut stopper l’enfant dans sa créativité. Il peut aussi faire penser que cela peut être “mal”.
En décrivant son dessin “Le choix des couleurs est harmonieux, ton soleil est bien rond…” vous portez plus attention. L’enfant qui entend votre description, sent qu’on s’intéresse à lui.  Le compliment descriptif invite l’enfant à avancer.
“Le jugement, même positif, met l’enfant en tension. Et si les compliments sont excessifs ou insuffisamment précis, l’enfant peut douter.
 
Comment féliciter sans juger? Une clé: décrire!”
Isabelle Filliozat – J’ai tout essayé
Article partagé avec l’autorisation bienveillante de Laetitia, Ensemble naturellement.
Zelles

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Articles

Nos recettes

Évènements

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicités