Plus encore...

Lettre ouverte à ma maîtresse

Ce que j’aimerais te dire…

 

Ma vie ne durera que 10 à 15 ans. Toute séparation de mon maître sera douloureuse. Penses-y avant de m’adopter.

 

Donne-moi le temps de comprendre ce que tu attends de moi.

Fais-moi confiance, c’est important pour mon bien-être.

 

 

Ne sois pas en colère après moi trop longtemps, et surtout ne m’enferme pas pour me punir.

Tu as un travail, des passions, des amis. Je n’ai que toi.

 

 

Parle-moi. Même si je ne comprends pas tes mots, je comprends beaucoup dans l’intonation que tu utilises.

Quelle que soit la manière dont tu me traites, sache que je ne l’oublierai jamais.

 

 

Avant que tu ne me frappes pour me punir, n’oublie pas que mes dents pourraient facilement te blesser, mais je choisis de ne pas m’en servir parce que je t’aime.

Avant que tu ne te fâches parce que je suis fainéant, obstiné ou têtu, demande toi si je me sens dans mon assiette. Je suis peut-être malade, ou mon cœur devient vieux et faible.

 

 

Prends soin de moi quand je deviens vieux, un jour tu le seras toi aussi. Ne me laisse pas partir seul. Tout est plus facile quand tu es près de moi, même la mort.

Et surtout souviens toi que je t’aime.

Ton ami pour la vie.

 

Stéphanie,

 

 

Zelles

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Articles

Nos recettes

Évènements

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicités