Billets d'humeur Bouquins

“D’après une histoire vraie” Delphine de Vigan.

Billet de lecture sur le livre de Delphine de Vigan “D’après une histoire vraie”.
Annick vous propose un billet de lecture:

« D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan.

Une relation d’emprise s’installe selon une trame subtile.  L’effraction est douce, insoupçonnable, mais petit à petit, à l’insu de la victime, c’est une prise de possession de tout son être qui s’opère.

On parle beaucoup de la violence de ces relations au sein des couples ou dans le monde du travail.

Les réseaux sociaux regorgent d’articles sur le sujet, de trucs et astuces pour se défaire d’une relation toxique.

Il s’agit ici d’une relation amicale, entre deux femmes, relation dont les contours sont d’emblée ambigus, mais la victime ne s’en rendra compte, évidemment, qu’à posteriori.

Delphine de Vigan déroule le fil une fois la relation terminée, à la lumière de l’issue qu’elle connaît.
Consciente des diverses étapes qu’elle peut désormais identifier, elle nous emmène dans ce voyage particulier et destructeur avec L.

De temps en temps elle évoque des éléments qui donnent du sens, mais elle ne s’y attarde pas. Elle choisit plutôt de décortiquer le contexte et d’explorer la naissance et la vie de cette relation.

Et parce qu’elle a ce don de pouvoir raconter une histoire, tout en donnant accès au monde cérébral et émotionnel riche du personnage qui la raconte, le lecteur plonge avec elle, conservant cependant une certaine vigilance, puisque lui a été averti de la toxicité de cette relation dont il observe la construction.

Tout commence dans la séduction. Acharnée.

Très vite, les questions quant à la réalité des coïncidences, quant à la juste distance s’envolent, pour laisser place aux délices d’être soudain si important pour quelqu’un.

La bonne personne au bon moment.  Celle qui est disponible, qui écoute, qui fascine, amuse, qui semble traverser la vie avec force et fluidité.  En plein moment de doute créatif existentiel pour l’auteur, L. se propose comme une alter ego admirative et soutenante.

Comme elle semble respecter tous les paramètres de vie (compagnon, enfants), aucune méfiance n’a de raison d’être.

Pourtant, très vite, le lecteur observe déjà le lent passage à l’étape suivante.
Les conversation autour du sens et de l’objet de l’écriture de livres deviennent de longs monologues, puis des tentatives de persuasion.  Et L. devient celle qui sait et le fait savoir de façon de plus en plus persuasive, de moins en moins respectueuse.

On le devine, la relation va basculer.  Un rapport de force va s’installer, insidieusement.

Peut être serait-il frustrant pour les futurs lecteurs que leur soit dévoilée la suite des événements.

Ils y trouveront ce qui fait la structure de toute relation d’emprise : la présence de plus en plus imposante de L., la fragilité croissante de la victime, vampirisée par l’autre, les aller-retours entre des moments de tension extrême, de conflit, de prise de distance momentanée, puis des retrouvailles, les crises de jalousie, le rabaissement, l’isolement progressif  dans une relation exclusive, le mensonge, la rupture, les doutes des proches et le réveil douloureux.

d'après une histoire vraie

C’est la particularité de ce récit vécu de l’intérieur et revisité ultérieurement qui en fait toute sa force.  Le lecteur ne peut s’empêcher de se dire que soit, l’auteur s’est documentée avec une rigueur implacable, soit il s’agit d’événements vécus.

Et voici d’ailleurs le deuxième niveau de ce récit, qui explore tout au long de cette histoire la question du sens de l’écriture, celle de la force créatrice, de l’authentique ou de l’imaginaire, du choix d’écrire un roman ou un récit de vie, une histoire vraie…ou inventée.

D’ailleurs, L., ou « elle », qui est-ce ? Une personne véritable, l’auteur elle-même, ou une pure fiction ?
A chacun de se faire une opinion, après tout, c’est « d’après une histoire vraie »…

Annick
Pour Zelles Ô Féminin,


Le Goncourt des lycéens attribué à Delphine de Vigan pour

“D’après une histoire vraie” le 1er décembre 2015

Météo

Articles

Recettes

Newsletter

Protection develops when urate crystals silence up in terms, thus causing the inflammation ciis finasteride tablets uk and oleic tilt sediment. Wherein, once on the radiology, any serious take of that women is prohibited by voluntary law.

J'ai lu et j'accepte les termes et conditions