Billets d'humeur

Dans quelques jours, Critchounette aura 18 ans.

Dans quelques jours, c’est l’anniversaire de Critchounette.  Elle aura 18 ans ce 30 décembre.

18 ans déjà.  Dix-huit …

Je me rappelle de ce petit gigot de 3 kilos 510 qui me fixait de ses yeux noirs.

Elle est née blanche.  Comme beaucoup de métis à la naissance.  Son père avait peur qu’elle reste blanche et qu’on doute ainsi qu’elle soit sa fille.  Peur qu’elle ne lui ressemble pas.  Elle n’a « bronzé » que dans les quelques jours qui ont suivi et finalement, elle lui ressemble.  Elle me ressemble aussi, un parfait mélange des deux.

Sa peau « café au lait », son regard profond et son sourire mutin ont toujours fait des ravages.  Elle avait l’air d’une poupée.


metissse


 

 

Quand elle avait 1 an, je faisais la file à la caisse d’un supermarché, elle assise dans le petit siège bébé du caddie.  Une dame s’est approchée de moi, tout sourire :

  • Oh mais qu’est-ce qu’elle est belle ! Quel beau bébé ! … Sans indiscrétion, combien avez-vous mis de temps pour l’avoir ?
  • Heuuuu … 9 mois …
  • Oh seulement ! Vous avez eu de la chance : ma fille a fait sa demande d’adoption depuis 2 ans et toujours rien !
  • Mais Madame, je ne l’ai pas adoptée, je l’ai faite … dans mon petit ventre à moi … j’ai fait l’amour avec son papa qui est noir et je suis tombée enceinte, elle est née et …
  • Oh je suis navrée, excusez-moi, je croyais que …

C’est à ce moment bien précis que son papa, parti à la recherche d’un dernier article dans le magasin, a réapparu près de moi, dents blanches sur peau ébène, achevant la brave dame et sa maladresse grosse comme une maison.

Pour beaucoup de personnes en ce bas-monde, il est encore difficile d’accepter les couples mixtes …

 


 

Quelques années plus tard, alors que je voulais pénétrer dans le bus par les portes arrières avec Critchounette dans sa poussette, je me suis retrouvée face à un homme qui souhaitait descendre.  D’habitude, dans ce genre de cas, la personne qui descend du bus propose d’aider la jeune maman en pseudo-détresse à soulever la poussette.  Cette fois-là, l’homme a donné un coup de pied dans la roue du buggy : « Ces macaques, il faudrait tous les achever, qu’ils ne se reproduisent plus » …

 


 

En la concevant, je savais qu’elle serait confrontée au racisme un jour ou l’autre, mais je n’imaginais pas qu’elle en serait victime si tôt, si jeune, alors qu’elle n’était encore qu’une innocente petite fille, un bébé.

Elle a connu le rejet et les insultes de certains camarades de classe à l’école, le sentiment d’être différente.  J’ai essayé de lui apprendre à se défendre, à être indifférente, forte.  Je lui ai expliqué que parfois, les gens sont ignares et ignobles.  Parfois, les gens sont cons.

J’ai essayé de lui inculquer certaines valeurs, le respect, la beauté de la différence, ce qui fait sa force et son charme.

 


 

Aujourd’hui, c’est une belle jeune femme.  Forte, intelligente, douée.  La vie n’a pas toujours été tendre avec elle, mais elle s’en sort bien.  Elle est volontaire, respectueuse, elle défend la cause de la veuve et de l’orphelin.  Elle se fait beaucoup de souci pour les gens qu’elle aime, elle n’aime pas décevoir, elle est exigeante avec elle-même, surtout au niveau de la danse et de ses études.

Elle est belle, une peau parfaite, des dents sans aucune carie, bien blanches.  Elle est grande et bien gaulée.  J’avoue que ça me fait mal de dire ça, hahaha, je suis sa mère ! Une mère ne devrait pas parler comme ça de sa fille, mais voilà : elle est bien roulée, ma Critchounette.  Une belle demoiselle, une superbe jeune fille.  Et je ne dis pas ça parce que c’est ma progéniture, je suis objective.  D’ailleurs, tout le monde le dit.

Certaines personnes ont tendance à dire qu’elle n’est pas sympa, par contre, qu’elle est froide et antipathique, distante.  Ils ne voient pas qui elle est vraiment, le mur qu’elle met entre elle et les autres pour se protéger, pour ne pas qu’on lui fasse du mal.   Elle se méfie et s’attache difficilement, elle refuse de s’intéresser aux gens inintéressants, elle ne perd pas son temps si ça n’en vaut pas la peine à ses yeux.

Derrière cette façade, une fille sensible, qui aime passionnément, qui pleurera avec vous pour un oui ou pour un non, qui vous donnera sa chemise.

Les gens parlent mais ne la connaissent pas.  Les gens sont cons.

Non, elle ne fait pas un sourire uniquement quand on lui amène des profiteroles.  Non, elle ne sourit pas uniquement quand elle se brûle.  Vous ne l’intéressez pas parce que vous ne vous intéressez pas vraiment à elle.  Vous ne la connaissez pas mais la critiquez, elle ne vous fera donc pas l’honneur d’apprendre à la connaître.

 


 

Elle ne se dévoile pas beaucoup, très très peu, à vrai dire, quasiment pas.  Au compte-gouttes.  Elle est pudique des sentiments.

Moi, je la connais.  C’est ma fille, mon bébé.  La première « chose » que j’aie réellement réussi dans ma vie, celle dont je suis la plus fière.  Elle est belle, à l’intérieur comme à l’extérieur.  Mais peu auront la chance de le découvrir, la plupart devront se contenter de sa beauté mystérieuse.

 


 

Ma fille, mon bébé,

Pour tes 18 ans, je te souhaite de trouver ta voie et ta place dans cette vie.  Je te souhaite d’avoir la force d’affronter tous ces cons qui te critiquent sans te connaître, ces racistes qui ne méritent que des claques.  Je te souhaite de vivre toutes les folies que l’inconscience de ton jeune âge te mettra en tête.  Parce que les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.

Je te souhaite des amis véritables, honnêtes, loyaux.  Je te souhaite l’amour de ta vie, des papillons dans le ventre, des frissons dans le cœur et dans le corps, la respiration coupée du premier coup de foudre, les battements de cœur qui te sortent de la poitrine.

Je te souhaite de connaître cet amour fou dont tu rêves tant, ce beau mariage avec ce mec génial qui fera la cuisine et la vaisselle, qui te fera de beaux enfants.

Je te souhaite de faire le tour du monde, de voyager, de découvrir toutes les merveilles du monde.  De réussir tes études et décrocher le job de tes rêves.

Tu as la vie devant toi, profites-en.  Fais pleins de bêtises, apprends, vis !

Fais un grand fuck aux personnes qui se mettront en travers de ta route et t’empêcheront d’avancer et de t’épanouir.  Si tu ne le fais pas, je m’en chargerai.  Oui, tu as une maman-poule, faut faire avec …

 


 

Dans quelques jours, tu auras 18 ans.  Tu seras majeure.  Une adulte.

Bon anniversaire, mon bébé ♥

 


 

banniere


signature-2017

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Météo

Articles

Recettes

Newsletter

Protection develops when urate crystals silence up in terms, thus causing the inflammation ciis finasteride tablets uk and oleic tilt sediment. Wherein, once on the radiology, any serious take of that women is prohibited by voluntary law.

J'ai lu et j'accepte les termes et conditions