Grossesse & petite enfance

Quand le diabète gestationnel s’invite !

 

 

Et zut, les résultats viennent de tomber, vous avez développé un diabète de grossesse, et il va falloir repenser les menus pour les mois qui arrivent.

Une fois le choc passé, (eh oui, ce genre de nouvelle fait rarement plaisir) il est question de se réorganiser et de dédramatiser.

Bien sûr, vous ne serez pas larguée toute seule dans cette aventure. Votre médecin va vous seconder et vous encourager. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions. Il va certainement vous demander d’utiliser un lecteur de glycémie (il s’agit donc de se piquer le doigt avant et après chaque repas) et il y aura des indices glycémiques à ne pas franchir. Vraisemblablement, il vous demandera d’expliquer les différences entre les taux que vous lui remettrez. Il pourra donc vous rassurer et vous orienter sur ce que vous pouvez vous permettre comme « écart » ou ce qu’il faudra proscrire totalement.

 

 

 

 

Ne vous fiez pas aux indications ou aux conseils d’autres mamans qui ont connu ce diabète gestationnel. En effet, chaque cas est particulier et c’est pourquoi votre praticien vous donnera des indications vraiment personnalisées pour mener à bien votre grossesse.

Pour y voir plus clair, je vous invite à noter tout ce que vous mangez et d’observer les aliments qui font grimper votre glycémie et ceux qui la laisse « tranquille ». Vous verrez que vous finirez par adopter certaines habitudes et que ce sera un peu moins contraignant au fil des semaines. Ne trichez pas dans votre liste, personne ne vous blâmera pour un biscuit ou un bout de chocolat tant que cela reste vraiment occasionnel.

Vous allez vous replonger, sans doute, dans vos livres de recettes pour cuisiner « original » « savoureux » et « nourrissant » sans tomber dans la routine.

Votre façon de faire les courses va changer également, vous lirez désormais les étiquettes avec plus d’attention. Selon les marques, la quantité de sucre peut doubler pour un même aliment! Dans tous les produits transformés, il y a du sucre…Ne vous laissez pas influencer par les produits allégés ou dit « sans matière grasse », ils ne sont pas forcément autorisés pour ce que vous vivez. Evitez aussi tous les plats cuisinés.

Mettez le focus sur les féculents complets : les pâtes, la semoule, le riz mais aussi la farine.

 

 

 

 

Demandez l’aide de votre conjoint, incitez-le à vous accompagner le plus loin possible dans votre nouvelle alimentation. Au minimum, qu’il soit attentif à ne pas manger tout ce qui vous est interdit devant vous pour ne pas augmenter votre sentiment de frustration.

S’il vous arrive de craquer, ne culpabilisez surtout pas (c’est le sentiment le plus nocif que vous pouvez rencontrer) il y aura, sur neuf mois, forcément des occasions que vous ne pourrez pas zapper. Eh bien soit, pas de test ce jour-là et vous serez plus rigoureuse les jours qui suivront vos écarts.

Axez-vous sur le positif, ce régime assez « drastique » n’est que temporaire et il vous permet de mettre au monde un bébé en bonne santé tout en préservant la vôtre.

Bon courage si vous êtes confrontée à cela, gardez le moral et faites-vous plaisir le plus souvent possible (mais pas avec des chocolats !)

 

 

 

 

 

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Météo

Articles

Recettes

Newsletter

Protection develops when urate crystals silence up in terms, thus causing the inflammation ciis finasteride tablets uk and oleic tilt sediment. Wherein, once on the radiology, any serious take of that women is prohibited by voluntary law.

J'ai lu et j'accepte les termes et conditions