Plus encore...

Les serviettes hygiéniques lavables. On en parle…

 

De nos jours, les femmes penchent de plus en plus pour des solutions de protection intimes saines et écologiques.

La raison pour laquelle bon nombre de femmes se réfèrent aux serviettes hygiéniques dites bio pour leur protection intime.

Fini les odeurs, les irritations, les mycoses, les allergies !
Fini les produits chimiques !
Fini les poubelles !

Les serviettes hygiéniques lavables sont économiques, écologiques et sans produit chimique. Depuis quelques temps elles sont même utilisées pour les fuites urinaires et c’est devenu le confort idéal pour contrer l’inconfort du quotidien.

La qualité des membranes qui la composent respirent convenablement de sorte à libérer l’humidité caractéristique de l’accessoire. On y retrouve plusieurs matières végétales comme le coton, le chanvre ou le bambou. Ces matières peuvent être associées à du synthétique non toxique et souvent certifié par des labels de qualité. Cela permet à la serviette hygiénique bio d’écarter les mauvaises odeurs.

 

 

 

Nous avons la chance, d’avoir parmi nos membres de Je booste ma visibilité by Zelles Ô Féminin, Laurence, la fondatrice de “Le Capucin”, spécialisée en couches et protections lavables, soins corporels et produits ménagers.

Et bien évidemment, nous lui avons posé vos questions :

 

 

Pourquoi est-ce mieux pour moi les serviettes hygiéniques lavables ?  

Le syndrome du choc toxique (SCT) est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement MORTELLE, causée par une toxine bactérienne qui pénètre dans la circulation sanguine à la suite d’une infection par un agent pathogène. Cette toxine, appelée TSST-1, est un des nombreux facteurs de virulence associés au Staphylococcus aureus, ou staphylocoque doré. Le syndrome du choc toxique peut rapidement affecter plusieurs organes différents y compris le foie, les poumons et les reins. Comme cette affection progresse rapidement, l’aide médicale est nécessaire aussitôt que possible.

 

C’est la première fois que j’utilise les protections hygiéniques lavables et je suis un peu perdue.

Dans un premier temps, il est utile de tester plusieurs marques, plusieurs modèles. Pour tester leur efficacité et leur praticité. Car il faut tenir compte du flux de chacune et des activités quotidiennes pendant la période d’utilisation.

 

Quelle est la matière ?

Les serviettes hygiéniques lavables peuvent être fabriquées pour la face absorbante soit uniquement à partir de fibres végétales ou mélangées à des fibres synthétiques ou uniquement des fibres synthétiques. La plupart du temps, on optera pour le coton bio ou le chanvre mélangé au coton ou le bambou mélangé au coton ou synthétique. L’autre face est une membrane imperméabilisée ou imperméable.

 

Cela ne va pas déborder ? Y a-t-il plusieurs formats ? Différents modèles par rapport à mon cycle ?

Les fabricants ont conçus ces serviettes selon le flux de chacune. On y retrouve des protège-slips non imperméables pour les toutes petites pertes, des protège-slips imperméables pour des pertes comme en début ou fin de règles, des SHL (serviettes hygiéniques lavables) pour flux normaux (réguliers) et enfin pour des règles abondantes. Elles sont toujours composées d’une ailette de fermeture à pressions. Chacune sa préférence, chacune son choix… S’il y a débordement, soit il faut changer la serviette plus souvent soit opter pour le flux supérieur.

 

Qu’est ce qui me garantit que c’est meilleur pour moi et pour l’écologie ?

Une femme utilise en moyenne entre 10 000 et 15 000 tampons ou serviettes hygiéniques jetables au cours de sa vie. 0.20c*10 000= 2000€ minimum contre 400 euros max pour 25 ans de règle !!!! (+- 70 euros par 5ans en lavable et environ 85euros par an en jetable).

Les SHL (serviettes hygiéniques lavables) ont une durée de vie de 3 à 10ans. Elles coutent de 5 à 10.00 la pièce. Certaines marques en proposent à partir de 20.00 euros pièce. À chacune son envie et son portefeuille ! De plus en plus de femmes belges se sont mises à la confection artisanale et c’est du solide !  C’est donc un portefeuille écologique !

En terme de déchet, il faut se dire que soit, c’est enfuit donc il faut plus ou moins 300 ans pour une décomposition presque total, soit c’est incinéré… On jette et on brule du plastic que nous avons d’abord acheté pour souvent être allergique et se trouver dans l’inconfort !

 

Comment les laver ?

Simplement à 40°c ou à 60c°. La toute première utilisation, il est préférable de les faire tremper toute une nuit puis de les laver une fois.

Cela ne sent pas ? Lorsque nos règles sentent mauvais, c’est surtout dû au composants des jetables et provoque un inconfort pour pouvoir vous faire changer plus souvent et ainsi vous faire acheter encore et encore…ou si elles sentent…vous avez probablement un problème gynécologique…

 

Prochainement, nous vous parlerons des couches lavables.

Vous avez d’autres questions ?
Vous souhaitez en savoir encore plus ?

Je vous invite à contacter Laurence  via son site

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Le Web Mag’ Zelles Ô Féminin

Nous contacter

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Météo

Articles

Recettes

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter