A table Enfance

Les charcuteries ciblant les enfants contiennent une grande quantité de sel, d’acides gras saturés ainsi que des nitrites et des phosphates.

Greenpeace a analysé minutieusement six charcuteries courantes (dont l’emballage ainsi que souvent le produit lui-même arborent les personnages de Plop, K3, Maya l’abeille, Samson
et des Schtroumpfs) et les a comparées à un produit ordinaire. En fin de compte, il n’y a presque aucune différence entre la charcuterie qui cible nos enfants à l’aide de personnages populaires et les autres charcuteries vendues dans les mêmes supermarchés. Les charcuteries ciblant les enfants contiennent elles aussi une grande quantité de sel, d’acides gras saturés ainsi que des nitrites et des phosphates. De plus, les informations figurant sur l’étiquette ne correspondent pas toujours à la composition réelle de ces produits.
.
Dans les différentes pyramides alimentaires belges, les charcuteries se situent soit à l’extérieur du « triangle alimentaire », dans la zone rouge, soit dans la pointe, avec les produits gras et sucrés, à consommer en petites quantités. En d’autres termes, elles ne sont pas nécessaires à une alimentation équilibrée et peuvent nuire à la santé en cas de surconsommation. C’est d’autant plus vrai pour les enfants, dont les besoins nutritionnels et le métabolisme sont différents. Par exemple, leur dose maximale journalière recommandée en sel est significativement plus faible que celle des adultes.
Selon les diététiciens-nutritionnistes, les enfants de plus de 18 mois voire deux ans peuvent manger de la charcuterie à condition que le reste de leur alimentation soit équilibrée et variée. En moyenne, ils ne devraient pas en consommer plus d’une fois par semaine, et donc certainement pas tous les jours. Est-il alors souhaitable de promouvoir la charcuterie avec des personnages pour enfants ? Greenpeace demande aux entreprises à l’origine de ce marketing d’utiliser leurs personnages pour vendre des produits tartinables d’origine végétale au lieu de produits à base de viande de mauvaise qualité nutritionnelle.
.
En réaction au présent rapport, la société IMPS, détenant les droits exclusifs d’exploitation des personnages Schtroumpfs a fait savoir qu’elle avait mis un terme aux licences concernant les produits visés dans ce rapport et qu’elle n’avait plus de licence ou de partenariat quelconque avec la société qui produisait les charcuteries Schtroumpfs. IMPS a par ailleurs informé que ces produits n’étaient plus commercialisés ni disponibles dans les magasins où ils étaient distribués.
Greenpeace milite pour moins de viande, et de meilleure qualité. Notre alimentation influence non seulement notre santé, mais aussi le climat, l’eau et les forêts. Les scandales
récents relatifs au bien-être animal et à la sécurité alimentaire dans la production industrielle de viande montrent qu’il est grand temps de changer les choses
.
Conclusions et recommandations :

Pour les diététiciennes, les produits analysés (7 produits de viande et 1 alternative végétarienne) sont des aliments qu’un enfant de plus de 18 mois peut manger, mais seulement
dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée. Leur consommation quotidienne n’est pas recommandée.
La base d’une alimentation équilibrée pour un enfant se compose de produits végétaux (fruits, légumes…) et de féculents (pain, riz, pâtes…). Les bonnes graisses sont également essentielles au bon développement et à la croissance des enfants.
En ce qui concerne la viande, les conseils de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE), de sa contrepartie flamande Kind & Gezin et de l’Institut flamand Gezond Leven (triangle alimentaire) sont qu’il faut en consommer avec modération. Mais la viande transformée, comme la charcuterie, constitue encore une catégorie distincte. Elle contient beaucoup de sel, d’additifs et de graisses saturées (« mauvaises graisses »). C’est pourquoi la recommandation est d’en manger le moins possible.
.
Les diététiciennes recommandent de considérer la charcute rie comme un aliment à consommer exceptionnellement et en petite quantité. Les enfants doivent en manger encore moins, car leurs besoins et leur métabolisme sont différents de ceux des adultes.
Plus de nourriture d’origine végétale, moins de viande et de la viande de meilleure qualité
Il est parfaitement possible de manger moins de viande et de rester en bonne santé sans se compliquer la vie. Greenpeace privilégie la viande de meilleure qualité, provenant d’élevages locaux et écologiques.
.
Le Conseil Supérieur de la Santé belge est d’avis qu’« une alimentation plus riche en aliments végétaux entraîne une diminution du nombre de maladies et de décès et contribue à une production alimentaire plus respectueuse de l’environnement ».
.
Greenpeace appelle les entreprises à participer à la transition vers un régime qui privilégie les produits végétaux sains et les viandes issues de l’élevage écologique.
Studio100 (Plop, Samson, Maya l’abeille, K3) et IMPS (Les Schtroumpfs) feraient mieux d’utiliser leurs personnages pour vendre des pâtes à tartiner saines et à prédominance végétale, plutôt que de la charcuterie malsaine.
.
.

Météo

Articles

Recettes

Newsletter

Protection develops when urate crystals silence up in terms, thus causing the inflammation ciis finasteride tablets uk and oleic tilt sediment. Wherein, once on the radiology, any serious take of that women is prohibited by voluntary law.

J'ai lu et j'accepte les termes et conditions