Bien Etre Billets d'humeur

La notion de « charge mentale » des femmes. Vous connaissez ?

Expression canadienne, c’est un syndrome qui consiste à prendre seule la responsabilité de l’organisation des tâches quotidiennes au foyer. Elle a fait beaucoup de bruit il y a quelques semaines grâce à la dessinatrice féministe Emma et sa bande dessinée Un Autre Regard.

Une étude sortie en juin dernier met en évidence l’inégale répartition des tâches ménagères dans un foyer, ainsi que le poids de cette charge mentale pour les femmes.

Ainsi, la nouvelle étude OpinionWay pour La Boulangère montre que 88% des femmes se sentent responsables de l’élaboration du repas contre seulement 62% des hommes. On peut également voir qu’elles sont 90% à penser au ménage contre seulement 57% de leur conjoint.

Ce qui a des conséquences directes sur les carrières professionnelles de chacun : l’ensemble des femmes interrogées pensent que les hommes peuvent par conséquent accorder plus de temps pour la bonne réussite de leur carrière.

L’étude met également en évidence les tensions que cette charge peuvent amener au sein du couple : près de 35% des interrogées disent que l’inégale répartition des tâches domestiques au sein de leur couple est source de tension.

 

Ryan McGuire

 

Un soutien attendu

Le sondage pose également la question de la place du conjoint dans les tâches domestiques face à la charge évidente des femmes. Sans surprise, près d’une femme sur deux en couple pense que son conjoint ne s’implique pas assez dans l’élaboration des tâches ménagères, en ne lui proposant pas assez d’aide. Un soutien qui est attendu par près de 57% des femmes interrogées, qui estiment que cette aide améliorerait leur bien-être mental ainsi que leur bien-être physique.

source

 

Le fardeau des femmes

Vous êtes physiquement au bureau mais votre esprit est, lui, à la maison, en train de vider le cartable de votre enfant pour avoir confirmation que le badge de la cantine est bel et bien dedans… Bref, vous vous inquiétez en même temps de savoir si votre équipe va atteindre ses objectifs cette année et de ce que votre progéniture va manger à midi. C’est la fameuse «charge mentale». Cette expression, qui nous vient du Québec et fait le buzz depuis plusieurs semaines, désigne toutes ces pensées qui occupent surtout les femmes dans la gestion du travail et du foyer.

 

Poids psychologique

Dans un récent sondage, mené avec l’Ifop pour la marque Contrex, il apparaît que 79 % d’entre elles pensent que la vie est une course de tous les instants et seules 7 % sont tout à fait d’accord pour dire qu’elles ont beaucoup de temps pour elles.

En France, le concept a déboulé avec le succès de la BD d’Emma «Un autre regard» (Ed. Massot), qui l’illustre parfaitement. Il ne s’agit pas là de la fatigue physique liée à la double journée, mais du poids psychologique de toutes ces choses que les femmes doivent anticiper, sans arrêt, et qui les épuisent.

source

Zelles

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Articles

Nos recettes

Évènements

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :