Art et Photographie Bouquins

“Les masques parlent aussi…” de Fatoumata Fathy Sidibé

Ce livre est un ouvrage exceptionnel, l’aboutissement artistique d’un travail exigeant et minutieux qui ouvre tous les champs de nos horizons.

L’alchimie, qui prend naissance sous vos yeux entre la poésie et l’art visuel, portée par Fatoumata Fathy Sidibé est tout simplement fascinante et d’une beauté majestueuse.

Fatoumata Sidibé est une artiste accomplie, au sens plein du terme car elle réussit, à travers deux expressions artistiques très dissemblables, à nous émouvoir dans les veines les plus profondes de l’imaginaire. Il est très rare qu’un artiste parvienne à cette quête absolue, de faire naître à travers deux arts tellement délicats toute l’étendue de son talent.

Sa poésie tout d’abord, onirique, enchanteresse, qui, par une simplicité troublante, extrêmement difficile à réaliser, compose un univers riche et singulier où la langue de la poétesse fait corps avec toutes ses intentions textuelles.
La poésie de Fatoumata Sidibé est à la fois incandescente et fine, avec une redoutable précision qui nous conquiert sans détour et qui nous arrache à notre tristesse quotidienne, pour nous transporter dans des terres lointaines qui sont les siennes, ces terres lumineuses qu’elle partage et qui deviennent les nôtres, pour notre plus grand saisissement.
L’œuvre poétique est ici cohérence, avec une expression stylistique extrêmement travaillée et par le même temps libre de ses mouvements. Et c’est pour cela qu’elle nous touche directement. Car la difficulté du poète est de transmettre les images d’un monde qui est le sien.

Pour cela, il doit user de la langue, la tourner, la détourner, la rompre contre l’académisme et en même temps produire un message limpide qui s’inspire de l’existant et le transcende.

C’est ce que réalise Fatoumata Sidibé, elle nous parle d’un monde que l’on reconnaît, par ses froideurs, ses injustices, mais qui à travers ses mots prend d’autres formes, celle de l’émotion pure, celle d’une poésie incarnée par des images réelles mais réinventées, possédant des rimes savamment orchestrées et un rythme changeant qui martèle constamment une voix, la voix de Fatoumata Sidibé.
Sa poésie est aussi engagement, celle qui dit à haute et intelligible voix, celle qui dénonce, celle qui ne se cache pas dans les ombres obscures d’un style imbu d’une littérature qui se regarde, non ! Fatoumata Sidibé observe et déniche tout ce qui est contenu secrètement et l’expose pour en faire des mots de lumière, des mots de vérité, des mots de liberté.

C’est que dans cette poésie on sent aussi, sans jamais les confondre, le souffle des fondateurs des grands textes négro-africains, Birago Diop, Aimé Césaire, ils sont là qui traversent, qui inspirent les chants de Fatoumata Sidibé. Et c’est cette nouvelle évidente beauté poétique qui nous bouleverse.
Ce qu’exige l’art poétique, c’est de recréer des images à la fois familières et novatrices, exercice ô combien difficile qui accapare le poète dans toutes ses dimensions. La poétesse Fatoumata Sidibé porte une vision remarquable qui nous fait renaître, qui nous donne espoir et qui nous réconcilie avec toute chose.

En savoir plus : lien

Passer commande du livre : mail

 

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Météo

Articles

Évènements

Recettes

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter