Bien Etre

Et si nous déchargions nos bagages d’émotions négatives ?

De l’autre côté de la résistance, le flot de la Vie s’écoule librement…

Si je vous demande si vous aimeriez être plus heureux, vous serez nombreux à répondre oui.

Même sans être dans le besoin, nous avons tous envie d’un peu de légèreté, d’un supplément de joie.

Et que dire lorsque tout va de travers! Alors oui, nous avons envie de plus de bonheur.

Mais au fond de nous, tout au fond, sommes nous convaincus de le mériter ?

Pensons-nous réellement y avoir droit? Sommes-nous prêts à tout mettre en oeuvre pour améliorer notre vie?

Le changement ne nous effraie-t-il pas encore plus que notre situation actuelle?

Et que dire de la colère, de la rancoeur, du sentiment d’injustice ou de trahison, de l’apitoiement sur nous-mêmes avec lesquels nous vivons depuis si longtemps?

Pouvons-nous accepter de regarder en face notre vie, nos erreurs, nos échecs, nos mauvais choix sans éprouver de culpabilité ou sans rejeter la faute sur autrui?

Sommes-nous réellement prêts à faire voler en éclats les murs qui nous enferment dans une spirale interminable de répétitions malheureuses?

Pouvons-nous nous pardonner?


bagage



Pouvons-nous pardonner à ceux qui nous ont blessés, intentionnellement ou pas?

Sommes-nous capables de dépasser les croyances inculquées et commencer à nous aimer tels que nous sommes?

Pouvons-nous voir l’autre pour ce qu’il est et pas pour l’image qu’il renvoie de nous-mêmes?

Sommes-nous capables de simplement accepter ce qui est, sans jugement et de nous ouvrir à ce qui sera?

Sommes-nous capables de penser et agir sans “oui, mais…”, sans peur et sans retenue?

Tant que nous sommes dans la résistance, le bonheur ne peut parvenir jusqu’à nous, ou alors au compte-goutte.

C’est un peu comme si, pensant nous protéger, nous avions construit autour de nous un immense barrage.

D’un côté du mur, il y a des terres arides et de l’autre, l’eau, la vie.

La question n’est pas de choisir un côté mais de laisser l’eau s’écouler librement et de faire confiance à la vie pour en réguler le flot.

Et si parfois une crue nous submerge, apprenons à nager, à nous accrocher à une planche salutaire, à saisir une main secourable et être fiers de ne pas avoir sombré.

Ne stagnons pas dans une flaque d’eau croupie où nous ne pourrions que nous asphyxier lentement.

Suivons le flot, sans perdre de vue nos objectifs mais en étant ouverts aux opportunités.

Apprenons de nos erreurs, de nos échecs, de ceux des autres aussi, car une vie est un peu courte pour tout expérimenter soi-même!

La vie est un chemin au cours duquel nous sommes amenés à évoluer sans cesse.

Si nous restons sur place ou que nous surchargeons nos bagages d’émotions négatives, nous passons à côté de la plus grande et plus palpitante des aventures…notre VIE!

Par Nanouche,

Zelles

Ajouter un commentaire

CLiquez ici pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Météo

Newsletter

Prémium

Je booste ma visibilite accompagne les femmes entreprenneures et porteuses de projet en quête de visibilité professionnelle. Soyez une femme entrepreneure visible...

Plus d'infos...

Suivez-nous